Des 2012, Laurent Grasso avait apporté sa contribution à la Nuit blanche avec son œuvre Du soleil dans la nuit brillant en lettres de néon dans le ciel de la Samaritaine.  A l’occasion de l’édition 2018, la Samaritaine a fait appel à un plasticien de l’environnement nocturne pour mettre en lumière la façade Art Nouveau du grand magasin et sa verrière. Largement plébiscitée comme élément d’animation du quartier, l’initiative est reconduite aujourd’hui avec une installation permanente mettant en scène l’ensemble de la rue de la Monnaie.